Etape 1 : Créez votre marque employeur

Bonne nouvelle : les principaux matériaux constitutifs de votre marque employeur existent déjà ! Ils font même votre fierté : l’histoire de votre entreprise, celle de vos employés, vos innovations, vos projets, votre politique en matière de qualité de vie au travail, vos pratiques RH, les avantages que vous réservez à vos salariés, vos valeurs… Tout l’art d’une marque employeur maîtrisée réside surtout dans la façon dont vous révèlerez vos points forts au grand jour.

1.  Intégrez votre marque employeur à la stratégie de votre entreprise

Une marque employeur doit répondre à un besoin réel, à un objectif fixé par la stratégie de l’entreprise. Par exemple : « Le recrutement de 100 opérateurs téléphoniques bilingues dans l’année en cours facilitera le déploiement de l’entreprise à l’international et lui permettra de consolider sa place de leader sur le marché », ou « Le bon développement de l’Intelligence Artificielle dans nos ateliers nécessite le recrutement et la formation continue d’une trentaine d’opérateurs. »

Pour bien commencez, assurez-vous donc

  • d’associer à la constitution de votre marque employeur toutes les parties prenantes : direction, service RH, service communication, services techniques…
  • de définir pour votre marque employeur un objectif stratégique
  • de déterminer des moyens aux finalités mesurables
  • de fixer un budget précis qui tiendra compte du personnel mobilisé et du coût des différentes actions à réaliser (achat d’espaces, organisation d’événements…)
  • de décider d’un processus de validation des contenus

2. Mesurez votre réputation

Sondez la manière dont est perçue votre entreprise, en interne, à l’extérieur de ses murs et sur internet. Ce travail de veille vous permettra de distinguer les forces sur lesquelles appuyer votre communication, les points faibles auxquelles il vous faudra prendre garde, les menaces dont il faudra vous protéger, et les opportunités qu’il conviendra de saisir en temps voulu.

3. Identifiez vos cibles

A qui souhaitez-vous vous adresser en priorité ?

Vous pouvez commencer par les candidats que vous recherchez : Sont-ils des jeunes diplômés ? Des personnes expérimentées ? Des professionnels bilingues ? Des techniciens ? Des cadres ? Des personnes mobiles et prêtes à traverser la moitié du pays pour venir travailler chez vous ?…

Une fois ces premiers profils définis, vous pourrez décider de déterminer une ou plusieurs cibles secondaires, par lesquelles passeront vos informations avant d’atteindre les candidats : les acteurs de l’emploi, les organismes de formation…

Enfin, vous pouvez établir le profil de cibles tertiaires, que vous atteindrez en sachant pertinemment que les communications publiques rédigées à leur intention seront également captées par les candidats en veille et influenceront leur décision de postuler chez vous. Ces cibles tertiaires peuvent être vos employés, vos clients et fournisseurs, par exemple.

4. Rédigez, pour chaque cible, une offre unique

La segmentation et surtout la bonne connaissance de vos cibles vous aideront à déterminer pour chacune un (ou plusieurs) objectif(s), et une stratégie pour les atteindre.

Mon conseil : rédigez pour chaque cible une fiche différente, qui comportera

  • un descriptif type de la cible (persona) : tranche d’âge, centres d’intérêt, langage, habitudes sur le web, motivations.
  • le(s) objectif(s) à atteindre
  • les grandes informations susceptibles de l’intéresser, et que l’on pourra distiller sous forme de plusieurs messages (sous formats et styles différents). Par exemple : Une description de la culture d’entreprise, une explication de son système de gestion, les détails concernant les conditions de développement de carrière, les avantages accordés aux salariés, a politique de formation
  • Des précisions quant au ton à adopter

Plus vous parviendrez à vous mettre « dans la peau » de chaque cible, mieux vous pourrez entrer en contact avec elle et créer un lien durable.

À suivre / Étape 2 : Faites exister votre marque employeur